Une lecture du livre de Job- fin

Une lecture du livre de Job, dernière partie

 Une fin heureuse ?

 

par Yona GHERTMAN

 

Yona 1

   

Nous arrivons au dernier chapitre du livre de Job. Tous se sont exprimés. Job a hurlé son désespoir puis s’est finalement ressaisi, ce qui lui a permis de s’élever dans sa connaissance de Dieu. Eliphaz, Bildad et Tsofar, les trois compagnons de Job qui avaient entendu les premiers sa détresse se sont tous tus, incapables de prolonger leur bonne intention initiale en une véritable aide constructive. Le jeune et sage Elihou a énoncé des vérités, mais c’est toutefois l’intervention divine qui a permis à Job de les intégrer.

Dans cet épilogue, Job admet son égarement, mais les autres ne disent plus rien. La pertinence théorique du discours d’Elihou a été démontrée. Il n’en est plus question. Quant aux compagnons de Job, c’est à ce dernier qu’est laissée la charge de prier pour eux, comme si eux-mêmes étaient si enfoncés dans leurs certitudes qu’ils ne pouvaient percevoir leurs erreurs.

Et voilà qu’en guise de conclusion, Dieu permet à celui qu’il a laissé souffrir si durement de retrouver sa tranquillité d’antan, sa richesse, sa dignité, et même une famille idéale. Alors que le récit initial et les débats qui suivent étaient emprunts de gravité, le lecteur reste avec la surprise d’un dénouement digne d’un conte de fées…

 

 

Lire la suite : 

Une lecture de job finUne lecture de job fin


 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau