La délivrance : un phénomène pacifique ?

   La Délivrance : Un phénomène pacifique ?

210px ohr sameach

Commentaire du Mechekh 'Hokhma sur le dernier jour de Pessa'h

 

 La Haftarah du 8e jour de Pessah, issue du prophète Yechaya nous présente Israël  lors des temps messianiques[1] .

Ce texte, dans un style quasi lyrique, nous dit par exemple :

«Le loup et l'agneau paîtront ensemble »

« La Terre sera pleine de la connaissance de Dieu »

Ces versets connus, enseignés à tout enfant juif quand ce dernier pose des questions sur le Messie sont donc rassurants: le mal finira par être vaincu , la paix arrivera enfin et  l'humanité sera enfin plus sereine. Le Messie va donc venir un jour et va donc mettre fin à la misère et la violence humaine, et l'angoisse qui y sont associées.

Pourtant passé l'age de l'enfance, ces versets nous laissent souvent sur notre faim : l'histoire continue, et pourtant ce grand jour de délivrance n'est toujours pas arrivé. Arrivera t-il donc un jour ?

Attardons nous maintenant sur le premier verset de notre texte :

« un rameau sortira de la souche de Ichai, une floraison sortira de ses racines ».

Le Mechekh hokhma, en reprenant la Guemara Sanhedrin 84  nous donne un commentaire étonnant sur ce passage[2]:

Hachem a demandé au roi Hizquia d'être Machiah. Pourquoi ? Car Machiah dans le texte est  associé dans une métaphore au rameau qui sort d'une souche. La souche d'un arbre est toujours à ciel ouvert et n'est pas sous la terre. Elle voit la face du ciel. Ce qui signifie que Machiah, si on l'associe a une souche, comme c'est ici le cas, « voit la face du ciel » : il est donc déjà né et déjà là, et c'est donc Hizkiaou ! Que doit il faire alors ?

Le Mechekh Hokhma continue en commentant un des versets du chapitre suivant de Yechaya :

« Chantez l'Eternel car il a fait des choses glorieuses, qu'elles soient divulguées sur toute la Terre !»

D'après le Mechekh Hokhma,  « Chantez l'Eternel car il a fait des choses glorieuses » correspond au test de Hizkiaou pour voir si ce dernier est vraiment Machiah : Si celui ci se réjouit et chante lors de la chute du roi Sanheriv, c'est bien lui qui est Machiah. Or ce test est de  l'ordre de la mitsva : Il s'agit ici de chanter la gloire d'Hachem en cas de victoire sur un ennemi d’Israël : rien a voir avec un côté pacificateur ou politique que Machiah aurait !

Mais Hizkiaou ne chante pas, il manque ce test : Pourquoi ? A mon avis, le chant peut exprimer aussi la compréhension profonde d'un événement. Israël, après l'ouverture de la mer des Joncs, ne manque pas ce test et chante, car il est délivré définitivement de 400 ans d’esclavage. Bien que Hizkiaou avait les qualités pour être Machiah d'après Hachem lui même,  il lui a manqué une certaine compréhension de l'histoire lors de sa victoire sur Sanheriv.

D'ailleurs, le Mechekh hokhma commente alors le cas inverse à partir des versets ;

« Une floraison sortira de ses racines » : il s'agit de Machiah qui ne voit pas la face du ciel, car les racines sous sous terre, il s'agit de Machiah qui n'est pas encore né. Et dans ce cas là, le test est encore plus difficile, ce chant doit être divulgué sur toute la Terre, même les peuples éloignés de la Tora chanteront. C'est donc dans cette situation alternative dans laquelle nous nous trouvons, puisque  Hizkiaou a donc manqué ce test.

Il semble que le Mechekh Hokhma s'élève ici contre la conception un peu trop infantile du messianisme dont nous parlions au début de notre propos. La Délivrance est ici un phénomène plus subtil, un phénomène de compréhension profonde de l'histoire, qui s'exprime par le chant, et qui finalement s’impose même a toute l'humanité.

 

Nathaniel Benchimol

 

Texte en hébreu : 

 

משך חכמה הפטרות אחרון של פסח
ישעיה יא, א) ויצא חוטר מגזע ישי ונצר משרשיו יפרה וכו'.
הביאור הוא על פי האגדה בחלק (סנהדרין צד, א): ביקש הקדוש ברוך הוא לעשות חזקיה משיח. וזה "ויצא חוטר מגזע ישי" - שגזע, כל שרואה פני החמה (בבא בתרא פב, א), וכבר נולד, וחזקיה שמו. או "ונצר משרשיו יפרה" - זה שרשין שאינן רואים פני החמה [בבא בתרא שם], והוא המשיח המחוכה. ומסיים (ישעיה יב, ה) "זמרו ה' כי גאות עשה" - שאם יאמרו שירה על מפלת סנחריב יהיה חזקיה מלך. ואם לא, "מודעת זאת בכל הארץ" (שם שם) - זה שהארץ תאמר שירה, ואז יהיה משיח שעדיין לא בא. ועיין כן במדרש חזית פרשה ד פסוק "אתי מלבנון כלה" (שיר השירים ד, ח) באורך. 

 

 

 

 

 


[1]C'est peut être l'une des raisons pour lesquelles certains lisent cette Haftarah dans n'importe quelle langue (et pas forcément l'hébreu biblique).Car traduire la Torah dans une langue différente de celle d'origine, c'est peut être aussi en saisir la portée universelle et donc messianique.

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau