Une lecture du livre de Job

Une lecture du Livre de JOB

La foi mise à l'épreuve

 

Thumbnail job couv1

 

 

par Yona GHERTMAN 

 

Résumé 

Par une étude méthodique du Livre de Job, l’auteur nous propose ici d’examiner les différentes thèses bibliques et talmudiques sur le rapport de l’homme à la justice et à la providence divine.

Les gens de notre siècle s’interrogent. Nous vivons une époque à laquelle les progrès scientifiques, médicaux et technologiques sont fulgurants. Et pourtant, les souffrances ne s’estompent pas, les épreuves de ce monde restent éternellement d’actualité.

Au-delà des problématiques théologiques et philosophiques soulevées dans le Livre de Job, ce sont des questionnements concrets et universels qui sont mis en évidence dans cet ouvrage. Il s’agit avant tout d’une invitation à mettre toutes nos certitudes de côté pour entamer une réflexion profonde sur le sens de la vie.

 

Préface, par M. Franck BENHAMOU

 

Pourquoi continuer à lire des livres vieux de trois millénaires ? Pourquoi chercher si loin ? Ne dispose-t-on pas d’auteurs modernes ? Ou à tout le moins quelques anciens penseurs qui pourraient éclairer ? C’est que les questions les plus essentielles de l’existence sont soigneusement évitées : Pourquoi continuer à exister ? Pourquoi ‘moi’ ?

C’est que dans un monde profondément athée ces questions n’ont aucun sens ; elles sont prises pour des lubies de l’esprit, de la perte de temps, ne faudrait-il pas plutôt se concentrer sur des questions plus cruciales…plus politiques ?

L’obstruction à ces questions, le refus qu’oppose notre intelligentsia à les prendre au sérieux se paye de quelques coups : la religion déborde de toutes parts, personne ne peut la contenir dans des limites ‘acceptables’. Suffirait-il d’ouvrir Le livre, la Bible, pour que tout d’un coup les questions disparaissent ? Voilà un second problème : il ne suffit pas de lire, encore faut-il étudier, patiemment.

 Le texte de Yona Ghertman évite ces deux écueils : d’une part il ose ouvrir un des livres les plus difficiles de la Bible, mais encore ose-t-il l’étudier dans la pure tradition talmudique. Questionner jusqu’à ce qu’une réponse –souvent timide- jaillisse. La forme choisie pour cette étude est particulièrement adaptée. On ne trouvera pas ici un commentaire linéaire du texte de Job : l’œuvre est si vaste, si complexe et son hébreu est si précieux, que l’on sait gré à l’auteur d’avoir su brosser à grands traits les thèses qui s’affrontent. Ce livre est une étude, mais aussi une incitation à ouvrir Le livre, pour son compte personnel.

On sera étonné par exemple de voir que la thèse d’Eliphaze (l’homme souffre par ce qu’il faute), rejetée dans ce livre pour des raisons formelles, réapparait comme thèse centrale dans le livre de Kohélet. C’est que contrairement à ce dernier texte où les thèses sont présentées de façon linéaire, dans le livre de Job, on assiste à un débat. Or ceci comporte quelques  conséquences : on parle à un homme de sa souffrance, on la théorise devant lui, pour son compte. La dimension humaine devient en cela aussi un argument. Une thèse qui pourrait fort bien s’entendre dans un colloque universitaire devient odieuse lorsqu’elle est dite en face du principal concerné ! La ‘pudeur’ moderne rechigne à parler de la souffrance d’autrui devant autrui : derrière la bienséance, c’est tout simplement le refus de mettre en question ses opinions, sur soi et sur Dieu, la religion (et par là la souffrance) relèverait exclusivement du domaine privé…ou du cabinet de psy. Ici on assiste à un débat ouvert où chacun perd un peu de ses certitudes.

Et si, au final, une des thèses est validée par Dieu, le travail d’agencement des arguments reste à faire. C’est un livre tout en finesse que nous donne ici Yona Ghertman : il laisse la chance au lecteur de se heurter à ses propres inquiétudes et certitudes. 

 

Editions LICHMA, Avril 2018

163 pages

 

-------------------Commander l'ouvrage en ligne--------------------

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/04/2018