Le temps dans le Guide des égarés

LE TEMPS : PRISME DE DÉCOMPOSITION DU GUIDE DES ÉGARÉS

 

Par Franck BENHAMOU


À l’époque où Maïmonide (1134 Cordoue - 1204 Foustat) écrit le Guide des égarés, la philosophie est dominée par Aristote et ses commentateurs arabes. Nous allons essayer de montrer en quoi la structure du Guide est fondamentalement liée à un héritage grec dont le Cordouan n’arrive pas à se départir : l’idéal statique de la science hellénistique. Pour n'avoir pas estimé la distance qui sépare la Bible de la philosophie telle qu’elle se présente à son époque, Maïmonide n’a pas vu la brèche qu’opère le problème de la création ex nihilo au sein de la philosophie aristotélicienne. Cet article s’oppose en cela à la lecture de Jacob Gordin dans son texte « Maïmonide, Aristote ou le sens de l’histoire » [1].

 

TEXTE :

 

le-temps-dans-le-guide-des-egares.pdf le-temps-dans-le-guide-des-egares.pdf

 

 

Nombre de pages : 10

Niveau de difficulté : Pour les initiés à l'étude du Guide des égarés

 

 

 

 

 



[1] Les nouveaux cahiers. N°31, hiver 1972-73. Réédition Dans Écrits le renouveau de la pensée juive en France (Albin Michel 1993).

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/11/2012